Techniques

TECHNIQUES DE THERAPIES BREVES

 

LES PLUS COURAMMENT UTILISEES

A lire 2 brochures récentes:

Hors-série n° 12 « Psychologies magazine » : Le guides des thérapies, édition 2009, 50 méthodes au banc d’essai et annuaire des psys certifiés

« Les grands dossiers des Sciences Humaines » n°15 : Les psychothérapies, guide et bilan critique

THERAPIE BREVE

Une nouvelle approche de la psychothérapie orientée vers la solution

La « thérapie brève » est un concept né au Mental Research Institute (M.R.I.) de Palo Alto, en Californie, après la seconde guerre mondiale. Les chercheurs issus de cet institut ont mis au point un modèle thérapeutique particulièrement efficace, qui vise le changement.

L’intervention en thérapie brève essaie de définir le problème en termes concrets, ici et maintenant, tente de comprendre dans quel contexte ce comportement douloureux peut se manifester, et s’appuie sur les capacités, les ressources et les valeurs du patient pour faire l’apprentissage de nouveaux comportements.

Il s’agit de comprendre comment nous créons et entretenons notre problème, afin de savoir comment en sortir. Le rôle du thérapeute est nécessairement actif, créatif et bref.

Cette méthode de résolution de problèmes peut s’appliquer dans des domaines très variés: psychologique, médical, social …

« ET LORSQUE PARLER NE SUFFIT PAS … »

        E.M.D.R. (Eye Movement Desensitization and Reprocessing)

Cette méthode a été découverte et élaborée à la fin des années 80 par Francine Shapiro, docteur en psychologie aux Etats-Unis, pour traiter les Syndromes de Stress Post-Traumatique (PTSD en anglais) des vétérans de la guerre du Vietnam.

Depuis, l’EMDR a été étendue au traitement de tous les traumas dûs aux catastrophes, accidents, viols, deuils… mais aussi aux accidents moins importants mais qui entraînent des troubles de l’adaptation : humiliations, brimades, échecs, divorces, pertes d’emploi…

L’EMDR repose sur une désensibilisation émotionnelle et une reprogrammation par les mouvements oculaires, mais aussi kinesthésique (tapping) ou auditive. Il traite donc de manière très efficace tous les mauvais souvenirs et leurs conséquences.

E.F.T. (Emotional Freedom Technique)

Mise au point et utilisée par Gary Craig depuis 1991 (www.technique-eft.com), cette technique s’articule sur la croyance suivante : « la cause de toute émotion négative est une rupture dans le système énergétique corporel ». Elle utilise la notion de méridien bien connue en acupuncture et consiste à tapoter avec deux doigts, des points d’entrée et de sortie des méridiens du corps.

Elle peut aussi être utilisée dans les douleurs physiques et a été prouvée cliniquement efficace à 80% aussi bien  pour les troubles physiques que psychiques. En cadeau, lorsque vous aurez appris le protocole, vous  pourrez l’utiliser à l’infini, seul chez vous, et pour n’importe quel problème.

Remarque : l’EMDR et l’EFT font partie de ces nouvelles thérapies dites « émotionnelles », dont les résultats sont remarquables et nécessitent très peu de séances.

 

HYPNOSE ERICKSONIENNE

Aux Etats-Unis, c’est le célèbre thérapeute Milton Erickson, qui a mis au point cette technique s’appuyant sur un état modifié de conscience (EMC) qui deviendra l’hypnose éricksonienne (www.hypnose-ericksonienne.com)

Le patient, assis ou allongé, les yeux fermés, est en état de relaxation, entre veille et sommeil, mais il entend le thérapeute. Celui-ci le guide avec la voix tout au long de la séance avec des suggestions.

Cette méthode est très efficace dans la gestion de la douleur et commence à être utilisée dans les hôpitaux pour éviter les anesthésies générales. On peut aussi pratiquer seul ce que l’on appelle l’auto-hypnose.

SOPHROLOGIE CAYCEDIENNE

Fondée à Madrid en 1960 par Alfonso Caycedo, neuropsychiatre, qui a travaillé sur les états de conscience modifiés et s’est inspiré des disciplines orientales (yoga, zen japonais); (www.sophrologie-caycedienne.com)  la sophrologie s’appuie sur la relaxation dynamique, l’hypnose, les exercices de respiration et la visualisation d’images apaisantes.

Durant la séance, il s’agit d’accueillir toutes les sensations ou émotions « sans analyse ni jugement », et de remplacer la sensation négative par une autre, de bien être, tout en étant guidé par le sophrologue. Une fois revenu à la conscience normale, le patient est invité à verbaliser sur ce qu’il a ressenti durant la séance.

Pour être efficace, cette méthode de thérapie très douce, nécessite des séances très régulières. Elle peut être utilisée dans des champs très variés : santé, enseignement, sport, préparation à l’accouchement et aux examens, douleurs physiques, prophylaxie …

P.N.L THERAPEUTIQUE (Programmation Neuro-Linguistique)

La PNL est née dans les années 70 de la rencontre de Richard Bandler et John Grinder, respectivement psychologue et linguiste. C’est en observant des individus excellents communicateurs, qu’ils ont pu relever un certain nombre de qualités, de savoir-faire, et ainsi élaborer des stratégies utilisables pour tout le monde.

La PNL nous aide à comprendre comment nos pensées fonctionnent, comment nous recevons l’information, comment nous la traitons, comment nous l’utilisons, et ainsi à mettre à jour tous les dysfonctionnements et les rectifier. Les outils sont très concrets et améliorent de manière très nette notre communication avec les autres. Son apprentissage augmente la confiance en soi et l’estime de soi. 

La PNL se préoccupe davantage de savoir « comment » il faut faire pour que cela fonctionne dans le futur, plutôt que de chercher « pourquoi » cela n’a pas fonctionné dans le passé.

THERAPIE COGNITIVO-COMPORTEMENTALE (TCC)

Utilisée essentiellement par les psychiatres et les psychologues, les TCC s’attachent à corriger les pensées et les croyances négatives qui génèrent un état de souffrance. et des comportements névrotiques (dépendances, phobie, TOC …). Les TCC sont fondées sur l’apprentissage de nouveaux comportements.

Le thérapeute et le patient élaborent ensemble des tâches à accomplir qui sont habituellement sources d’angoisse (prendre l’ascenseur, aller dans un endroit précis …), dans le but de modifier progressivement le comportement, car il s’agit de progresser à chaque séance.

Ce qui caractérise le mieux les TCC, c’est le travail sur le terrain, la mise en situation systématique et les allers-retours entre réflexion et expérimentation, entre cabinet de consultation et travaux pratiques dans la vie de tous les jours. 

THERAPIE DE COUPLE

Elle est utile pour gérer les crises de couples affectives ou sexuelles et peut utiliser toutes les méthodes de thérapies brèves. Selon les problèmes soulevés, les patients peuvent consulter séparément pour que chacun travaille sur sa propre problématique ou ensemble avec des exercices à faire chez eux.

Elle s’appuie à la fois sur l’approche analytique pour mettre en évidence comment chacun des conjoints reproduit le schéma parental, et sur l’approche comportementale pour résoudre les problèmes de communication sources de conflits.

Le but est d’obtenir des changements comportementaux à partir d’objectifs fixés par les deux partenaires. Cependant, la thérapie peut se solder par une séparation s’il s’avère que la rupture est la meilleure solution pour eux.